Cette année encore, nous avons sorti les longues vues pour étudier de plus près les tiers-lieux présents sur notre territoire régional. Cette analyse est le fruit de données récoltées auprès des 192 tiers-lieux ayant répondu au grand recensement lancé début 2018. Nous vous proposons une lecture illustrée à travers à cette infographie et la cartographie annuelle ; à partager sans modération !

Portrait des tiers-lieux en Nouvelle-Aquitaine en 2018

Pionnière en matière de soutien au développement des espaces de travail partagés sur son territoire, la Région Nouvelle-Aquitaine a favorisé l’implantation de plus de 80 tiers-lieux depuis le lancement de son dispositif de soutien en 2012. Le maillage actuel, composé de 196 tiers-lieux, et la diversité des espaces implantés tant en métropole qu’en agglomérations ou en milieu rural, font de la région une terre d’accueil unique en son genre pour ces espaces hybrides qui facilitent l’ouverture à de nouveaux modes de travail et favorisent le vivre ensemble.
La Coopérative Tiers-Lieux, en partenariat et avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine et de l’Union Européenne, analyse chaque année ces nouveaux modèles de transitions et restitue son étude sous forme d’infographie**; embarquez dans ce voyage au pays des tiers-lieux de Nouvelle-Aquitaine.

Près de 200 lieux d’accueil pour les professionnels et amateurs, répartis sur l’ensemble du territoire régional
Sur les 192 tiers-lieux répondants, 23% mixent différentes configurations de travail (coworking, fablab et/ou ateliers). Les 118 espaces de coworking, 15 ateliers, 14 fablabs et 45 lieux hybrides recensés sur la région sont autant de possibilités pour les professionnels et amateurs issus de toutes filières, de mener leurs activités ou d’expérimenter de nouveaux champs.

Une offre culturelle répandue dans les tiers-lieux de Nouvelle-Aquitaine
Si les espaces de travail partagés sont multiples, il en va de même pour les activités proposées ; 97% des tiers-lieux de la Région Nouvelle-Aquitaine fonctionnent grâce à des offres additionnelles qui permettent de répondre aux besoins locaux spécifiques, et de renforcer leur équilibre économique. Parmi ces activités, l’offre culturelle est proposée par 42% des tiers-lieux néo-aquitains, suivie par la domiciliation d’entreprises (32%), la médiation numérique (27%), l’accompagnement (18%) et la formation (16%). On retrouve également des offres comme la restauration (16% des tiers-lieux la propose), ou même l’accès à un café (16%) ou à une boutique (14%).

Leur implantation est plus importante en milieu rural
À l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, 39% des initiatives s’établissent en milieu rural, contre 36% en agglomérations et 25% sur la métropole bordelaise. En effet, l’aménagement des territoires est un des piliers de la stratégie de développement des tiers-lieux. Qu’il s’agisse des territoires les plus isolés aux zones périphériques et agglomérations, les tiers-lieux sont avant tout des espaces de proximité où les acteurs locaux ont toute leur place.

L’économie sociale est dominante dans les modes de gestion des tiers-lieux en Nouvelle-Aquitaine
Si l’ESS domine largement les modèles de gouvernance en rural et dans les petites agglomérations, on retrouve beaucoup plus de lieux portés par des entreprises privées dans les grosses agglomérations et la métropole. En effet, plus de la moitié des tiers-lieux néo-aquitains sont portés par des associations (52%) puis par des structures privées à 29% (SAS, EURL, SARL, SCI, SNC, EI), mais également par des structures publiques comme les Sociétés Publiques Locales ou les collectivités (9%). Notons également que 4% des tiers-lieux sont gérés par des coopératives (SCIC ou SCOP).

La Nouvelle-Aquitaine voit émerger chaque année plusieurs dizaines d’initiatives sur son territoire. Les enjeux des prochaines années consistent à accompagner ce développement pour garantir un meilleur équilibre territorial (aujourd’hui, 60% des tiers-lieux sont situés en ex-Aquitaine, 30% en ex-Poitou-Charentes et 10% en ex-Limousin) et de veiller à la viabilité des tiers-lieux à travers la professionnalisation des acteurs, pour créer et pérenniser des emplois non délocalisables.
C’est pour répondre à ces objectifs que la Région Nouvelle-Aquitaine et la Coopérative Tiers-Lieux ont signé, en juin dernier, une convention triennale, avec le soutien de l’Union Européenne, dans le cadre du Programme Opérationnel FEDER/FSE 2014-2020, visant à atteindre un maillage de 300 tiers-lieux à horizon 2020, tout en aidant à la pérennité des modèles.

**Données issues du Grand Recensement 2018 provenant des 192 tiers-lieux de la région

Poster tiers-lieux Nouvelle-Aquitaine

Comme chaque année, nous cartographions les tiers-lieux ouverts et en projet afin de vous permettre d’identifier les alternatives au travail solo qui existent près de chez vous. Cet été, ce sont 196 tiers-lieux qui ont été recensés sur cette carte fraîchement mise à jour. Nous espérons que vous pourrez détecter des nouvelles pépites à côté de chez vous !

Retrouvez également cette carte en version interactive, mise à jour tous les trimestres, directement sur notre site web à l’adresse coop.tierslieux.net/carte