Aujourd’hui on s’intéresse à La Ruche Bordeaux, espace de coworking dédié aux entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire qui a ouvert ses portes en novembre 2014 dans le quartier Gambetta. Sa vision est résolument centrée sur les personnes et leur capacité à provoquer des changements significatifs autour d’eux, notamment par l’entrepreneuriat social, la créativité et l’innovation.

 

Rencontre avec Jean-Louis Chaumel, coworker de La Ruche et fondateur d’un bureau d’étude sur la gestion des énergies dans le bâtiment.

 

 _MG_7129

 

Comment décrirais-tu ton tiers-lieu ?
La Ruche Bordeaux est un lieu d’accueil, de bienveillance permettant de développer nos activités entrepreneuriales avec une énergie positive.
C’est un lieu de proximité et de partage où il règne un vrai plaisir d’échange des bonnes pratiques et de la bonhomie.

 

Qu’est-ce que tu aimes les plus dans ce lieu ?
Ce que je préfère le plus dans ce lieu n’est pas un objet ni un endroit en particulier mais plus une ambiance chaleureuse, presque palpable.
Les gens sont proches mais pas les uns contre les autres, les entrepreneur sont à l’écoute mais pas intrusifs.
Lorsque je franchi la porte, il me semble m’enfoncer dans les limbes rassurantes de la création et du développement avec, en fond d’inspiration, l’éclairage social et innovant.

 

Comment imagines-tu ton lieu dans 5 ans ?
La Ruche dans 5 ans, ce sera le lieu d’où émergeront les entrepreneurs sociaux de la région, ce sera aussi des entreprises qui, cinq ans plutôt, ont démarré ici et elles encourageront ces jeunes pousses avec beaucoup d’attention et de confiance.
© Nathalie Kaïd

© Nathalie Kaïd